L’histoire du jouet

L'histoire du jouet : les jouets du 19e siècle

Le saviez-vous ? L’histoire du jouet remonterait aux premiers hommes.

En effet, d’après de nombreux archéologues, les enfants de nos ancêtres s’amusaient avec ce qu’ils trouvaient dans la nature : pierres ou coquillages qu’ils faisaient polir et que l’on donnait aux enfants pour les calmer. Dans la Grèce antique et la Rome antique par exemple, les enfants jouaient avec des poupées de cire ou de terre cuite, des bâtons et des yo-yos, et les garçons jouaient aux arcs et flèches ou organisaient des courses de char.

Puis, au fil des âges et des siècles, les nouveaux matériaux ont fait leur apparition et avec cela, le lot de nouveaux jouets imaginés et fabriqués par les parents. Les mères confectionnaient des petites poupées avec du tissu alors que les pères taillaient des petits objets dans le bois notamment des petits soldats.

L'histoire du jouet : les jouets du 19e siècle

 

C’est seulement à la fin du 19ème siècle que les jouets commencent à prendre une forme plus recherchée avec des détails soignés. Les fabricants vont vite se mettre à créer de vraies petites merveilles : les poupées deviennent plus grandes, les petits trains ou autres voitures de course miniatures envahissent bientôt les foyers… Le jouet est davantage présent dans les familles aisées, car encore exceptionnel – voire unique : certains joujoux sont même fabriqués sur mesure !

Les magasins de jouets qui verront le jour après la seconde guerre mondiale permettent aux classes moyennes de s’approvisionner en jouets bon marché, et de faire exploser par la même occasion l’industrie du jouet dans le monde.

Jeux de construction, poupées, animaux et miniatures, véhicules, casse-têtes, collections, jouets musicaux ou activités physiques… Les jouets d’aujourd’hui existent sous des formats multiples et répondent à tous les besoins de l’enfant, du développement physique à l’apprentissage pédagogique !

L'histoire du jouet : le petit train
Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *